Rencontre entre riverains et responsables du projet.

Une vingtaine de personnes ont assisté le jeudi 4 juillet dernier à une rencontre organisée par les responsables du projet de CFF Immobilier Quai Ouest à Renens et destinée aux riverains du chantier, mais également à toute personne intéressée par l’avancée du projet. Organisées à intervalles réguliers, ces réunions permettent aux divers acteurs du projet de faire le point sur l’avancée des travaux et de se projeter sur les réalisations à venir autour du verre de l’amitié.

Il s’agissait de la première rencontre de l’année, la deuxième depuis le début des travaux. Chef de projet général au sein de la Division CFF Immobilier, Olivier Pittet a lancé la discussion en faisant le point sur l’état du chantier, avant d’évoquer les réalisations à venir. Également présents, Pascal Grütter, Chef de projet auprès de la Ville de Renens et Nicolas Pasquier, Chef de projet au sein de la Division CFF Infrastructure ont pu respectivement faire le point sur le futur Rayon vert, la passerelle qui reliera le Sud au Nord de la Ville par-dessus les voies, et les travaux ferroviaires actuellement en cours ou à venir au niveau de la Gare de Renens. Représentant de l’entreprise générale BEG SA en charge de la construction du premier bâtiment du projet immobilier, Maxime Cottard a, de son côté, pu apporter des précisions techniques sur ces travaux.

De leur côté, les riverains ont dit apprécier ces rencontres. Même si la perception des nuisances est très différente d’une personne à l’autres, les riverains présents ont compris qu’elles étaient nécessaires et surtout inévitables pour de tels travaux, mais qu’elles étaient bien maîtrisées par les entreprises travaillant sur ces nombreux chantiers. Les personnes présentes ont également souligné le caractère exceptionnel de toutes les développements entrepris dans la région. Enfin, même si une légère crainte a été ressentie par rapport à la hauteur de l’immeuble de CFF Immobilier actuellement en construction, Olivier Pittet a pu rassurer les riverains en précisant, images de synthèse à l’appui, que les volumes diminuaient dans les étages supérieurs, qui sont destinés aux logements.